•  

    D’où est-ce que je sais ce que je sais ?

     

    On me demande souvent d’où je sais toutes ces choses. Quelles sont mes sources ? Alors, je réponds simplement comme je vous répondrai : « Un peu de patience, vous êtes en train de lire un livre dont l’objectif n’est pas de connaître mes sources, mais d’y trouver quelques vérités. En ce sens, il est probable aussi que d’ici la fin de votre lecture, votre question s’estompe et n’ait plus lieu d’être. » En effet ; et ce qui serait formidable ; quelque part, vous aurez peut-être changé quelque chose en votre conscience. Vous considérerez alors que l’essentiel n’est pas de connaître mes sources, mais ce qui vous parle au plus profond de vous-même par votre intuition profonde, la porte ouverte à votre Esprit. Aussi, dans l’aventure que nous partagerons, je trouve plus naturel et fluide de vous laisser me découvrir tout au long de votre lecture.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Le Messie

     

    Bien en tendu, je parle d’un certain Messie attendu en notre époque, suivant quelques écrits (Bible, Coran…). Aussi, je ne parlerai pas de qui sera le Messie, ni d’ il viendra, car déjà les textes religieux et autres croyances en parlent suffisamment et, à mon goût, en une belle cacophonie. Si c’est ce que vous aimeriez savoir, vous pouvez toujours aller vous perdre dans tous ces méandres et enchevêtrements de prophéties et croyances. Qui à raison, qui à tort ? Malheureusement, ça guerroie encore de ce côté-là et l’on y trouve toujours la marque d’un ego ancestral. Mais, la question est-elle si importante ? N’est-ce pas plus important de savoir simplement ce que le Messie fera et donc, « ce qu’il apportera » ? En outre, je tenterai de démontrer là encore de façon évidente, ce qu’est un Messie, si « Messie » il y a.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Pourquoi parle-t-on de jugement de Dieu

     

    Je pense l’avoir déjà bien débattu. Dans ce processus, ou devrais-je dire, croyance, ce que le monde religieux appelle « jugement de Dieu », le monde spirituel et même la science d’aujourd’hui l’ont traduit. Il s’agit en réalité du retour des émanations vibratoires de chacun, d’un groupe, d’une nation, ou même du monde. Dans ce processus, comme nous l’avons vu, Dieu émane constamment son énergie de vie qui est tout amour. Nous baignons dans cette énergie omniprésente tout comme la lumière du Soleil nous inonde. Le problème est que suivant les cas ces énergies peuvent être modifiées et dénaturées par l’homme. Ainsi, au lieu de recevoir la base propre et pure des émanations divines, l’homme peut recevoir tout autre chose suivant ses propres émanations. Mais les émanations du Ciel sont, je le confirme, tout amour et dans un parfait équilibre, harmonieux et divin.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    La conscience divine

     

    J’aimerais tout de même approfondir le sujet, vous définir et vous démontrer comment fonctionne la conscience divine. Pour cela, j’éclaircirai une question qui me paraît des plus pertinentes : celle du jugement de Dieu comparativement à l’amour infini de Dieu.

    Déjà, si vous êtes simplement croyant, en y réfléchissant, vous verrez que dans les textes bibliques on y trouve une belle incohérence. D’un côté, Dieu, c’est l’amour infini et, d’un autre, il est coléreux, jaloux, vindicatif… et ce, quelle que soit la traduction ou même en y donnant le sens de justicier.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Dieu

     

    Je remarque souvent que beaucoup se questionnent sur l’activité de Dieu. On a quelque part le sentiment que Dieu n’est pas là, qu’il ne fait pas justice et miséricorde et qu’il laisse l’humanité à son sort. On me rétorque souvent : pourquoi Dieu laisse-t-il faire tant de drames et de misère dans le monde ? Les religieux penseront qu’ils ne sont pas assez méritants. Bien que le mérite soit une illusion ou tout du moins une parabole, il y a du vrai en cela. D’autres sont désespérés, en plein fatalisme. Ils attendent le Messie, le libérateur, le rédempteur de leurs souffrances. Il y a là aussi du vrai. En bref, on se plaint et ce n’est vraiment pas là l’énergie à avoir et diffuser.

    Lire la suite...


    votre commentaire