•  

    Vivre le moment présent

     

    En référence à Eckhart Tolle et son œuvre : Le pouvoir du moment présent. Eckhart Tolle a bien conscience que le temps « passé-futur » est une illusion. Le présent étant la seule réalité du temps.

    N'avez-vous pas remarqué que lorsque vous vous portez dans des états de négativité (mal-être, morosité, pessimisme, colère, anxiété, rancune, etc.) vous êtes en train de penser ? Bien entendu, il est possible de penser à de belles choses et se sentir tout à fait bien, mais remarquez déjà le point commun des pensées – c'est « le temps ». Dès que vous pensez, vous pénétrez obligatoirement dans le temps – passé ou futur – et vous avez fortement tendance à vous identifier par le ressenti et l'empathie à des choses qui ont affaire à l'intérieur de ce temps.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Le lacher-prise et le pardon

     

    Le lâcher-prise et le pardon exigent un vrai travail. Nous devons évidemment lâcher prise sur nos soucis et pouvoir pardonner aux autres. Même si cela peut vous paraître curieux, notez que l'on doit également pardonner à « soi-même ». Oui, le pardon de soi est une chose primordiale pour se purifier. On en parle en spiritualité, en développement personnel et autres, telles que les thérapies alternatives.

     

    Avez-vous déjà entendu parler de l'EFT ?

    Partant des techniques de Roger Callahan, psychologue cognitiviste et hypnothérapeute, l'EFT, créée par Gary Craig est l'abréviation d'« Emotional Freedom Techniques » (se traduisant par : « techniques de libération des émotions »). On peut dire que l'EFT est une sorte d'acupressure émotionnelle accompagnée de PNL (programmation neurolinguistique). On stimule par tapotement certains points d'entrée ou de sortie de méridiens d'acupuncture du bout des doigts, tout en répétant quelques phrases, libérant ainsi les blocages dans le système énergétique du corps. Or, à certaines stimulations, nous devons formuler : « Je m'aime, je me pardonne et je m'accepte… » Pourquoi ? En y réfléchissant, ces trois mots nous révèlent des profondeurs d'une sagesse assez extraordinaire. Nous pourrions voir qu'ils ont un lien commun qui est l'inconditionnel. Car, pour pouvoir s'aimer, se pardonner et s'accepter, on est dans l'obligation de passer outre toute condition à notre égard. Ce serait impossible sans cela. Les choses vont encore plus loin. On ne peut plus se juger non plus. De là, beaucoup de choses s'illuminent. En testant ces états en soi-même, comme dans une nouvelle nature, on les répercute automatiquement sur l'entourage, puis, au fur et à mesure, il devient évident que c'est en changeant à partir de soi, que le monde qui nous entoure change.

      (extrait du livre : Une Nouvelle Conscience UN NOUVEAU MONDE)

     

    Comment pratiquer l'EFT
    EFT

     

    Vous êtes libre d'utiliser les articles, paragraphes, citations... aux seules conditions de ne pas les modifier, de mentionner le nom de l'auteur "Alain Benitah" et d'y attacher un lien : http://www.alainbenitah.com/


    Libre de partage

    Le lacher-prise et le pardon

     


    votre commentaire
  •  

    Dieu tout amour ?

     

    Pensez-vous que Dieu est tout amour ou est-ce qu’il peut être dans le jugement, coléreux, vindicatif… ? Bien entendu, si on est tout amour, on ne peut pas être l’autre partie, ou encore, parfois l’une et parfois l’autre. Aussi, s’il est coléreux, vindicatif, justicier… il n’est pas tout amour. Il serait au contraire en manque d’amour. Donc au plus logique, s’il est parfait comme on le dit, il n’a aucun manque. Alors la réponse tombe d’elle-même. C’est qu’il est tout amour et ne juge pas. Mais la question reste en suspens. Pourquoi parle-t-on du « jugement de Dieu » ? Et qui jugerait si ce n’est Dieu ?

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Les expériences de la vie

     

    Ou devrais-je dire : 

    « Les expériences que votre âme a choisi de vivre à travers vous. »

    Mais là encore, une nouvelle question se pose… Qui êtes-vous ?

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    La richesse

     

    Quand vous partez de ce monde, que vous reste-t-il de tout cela ? Eh bien… si vous êtes lié à l’ego, à votre personnalité et à toutes vos richesses, il vous restera juste un attachement intolérable qui risque fort de vous procurer de belles souffrances pendant quelque temps. Et là, c’est en quelque sorte ce qu’on appelle « l’enfer ». En réalité, l’enfer au ciel est en vous, tout comme sur terre. L’enfer, c’est toujours en vous qu’il se vit, avant de se manifester pour de bon – par votre projection – sur terre, ou quand vous partez.

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique